Financement de l'entreprise

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

La levée de fonds est la démarche pour faire une augmentation de capital.

La levée de fonds est l'une des deux solutions de financement d'une entreprise, avec le prêt bancaire.

Lever des fonds pour le financement de son entreprise

Toute entreprise a besoin d'argent. Bien entendu, le chiffre d'affaires doit permettre de payer les équipements, les produits et les services nécessaires à l'activité, de rémunérer les salariés, etc. Mais l'argent qui entre arrive souvent après l'engagement des dépenses : c'est cet écart entre les entrées (chiffre d'affaires) et les sorties (investissement ou frais d'activité) qu'il faut financer.

La levée de fonds sert au financement de :

  • la création de l'entreprise,
  • son développement.

Financer le développement, équivaut à :

  • compléter le fonds de roulement, pour financer le besoin (BFR) qui augmente quand l'entreprise grandit,
  • financer des investissements déterminés (machines, établissements...).

Quel financement pour une entreprise ?

Le premier financement d'une entreprise vient de son bénéfice, quand celui-ci est laissé dans l'entreprise. Bien souvent, le profit n'est pas suffisant pour financer un développement. D'où le besoin de faire appel :

  • à l'emprunt (bancaire, obligataire, compte courant d'associés),
  • à une augmentation de capital (investisseurs directs, bourse).

C'est à ce moment qu'intervient la levée de fonds. Ces deux actions sont aussi appelées :

  • « bas de bilan » (emprunt),
  • « haut de bilan » (augmentation de capital).

Elles impactent le passif du bilan, pour financer des éléments de l'actif.

Haut de bilan Bas de bilan
Actif Actif immobilisé (bâtiments, machines...) Actif circulant (stocks, créances...)
Passif Capitaux permanents (capitaux propres et dettes à long terme) Dettes à court terme (fournisseurs, banque, impôts...)

Les investisseurs qui entrent au capital d'une société deviennent actionnaires. Ce sont eux qui sont visés par la levée de fonds.

Les moyens de financement de l'entreprise

Le financement peut être accordé à la personne qui entreprend :

  • aides ou subventions de la part de :
    • l'État
    • les collectivités locales
    • les Fondations
  • prêt bancaire de la part des banques.

Le financement peut être accordé à l'entreprise elle-même :

  • épargne personnelle du créateur ou des associés
  • prêt d'honneur / crédit solidaire de la part :
    • des plates-formes d'initiative locale
    • du Réseau Entreprendre
    • de l'Adie
    • de France-Active
    • des collectivités locales
    • des organismes de prêts d'honneur
    • des organismes de développement économique
    • des Fondations
    • des structures d'essaimage
  • prêts à moyen ou long terme de la part des :
    • banques
    • sociétés de reconversion
  • primes / subventions de la part :
    • de l'État
    • des collectivités locales
  • participation dans le capital :
    • de Sociétés de capital-risque
    • de clubs d'investisseurs
    • de Cigales
    • de sociétés de reconversion
    • d'investisseurs individuels (Business Angels, Associations Love Money pour l'Emploi)
  • crédit-bail de la part des :
    • Banques
    • Organismes spécialisés
Lire l'article Ooreka

Financement de l'entreprise : les actions

Les actions sont des titres de propriété du capital d'une société, cotée ou non cotée. Une action est une partie du capital d'une entreprise.

Le revenu d'une action est appelé dividende.

La valeur de l'action évolue sans cesse. Elle est une fraction de la valeur de l'entreprise. Quand une entreprise est cotée, son cours de Bourse donne la valeur de l'action. Quand elle n'est pas cotée, la valeur de l'action doit être calculée selon différentes méthodes d'évaluation.

L'investisseur peut percevoir des revenus en vendant une action plus cher que le prix auquel il l'a achetée. C'est une plus-value. En cas de perte de valeur, cela devient une moins-value.

En savoir plus : la sortie de l'investisseur

Action ordinaire

Action la plus courante dans la constitution du capital des sociétés. Elle représente une part du capital social.

Action à dividende prioritaire (ADP)

L'action à dividende prioritaire est plus attirante que les actions ordinaires, car le détenteur de cette action abandonne son droit de vote mais perçoit un rendement supérieur.

  • L'ADP est créée sans droit de vote. Elle est donc 20 à 40% moins chère qu'une action ordinaire. C'est la valeur du droit de vote qui explique ce mécanisme.
  • L'ADP donne un droit de priorité dans l'ordre d'affectation des dividendes.

Bons de souscription d'action (BSA)

Les bons de souscription d'action donnent le droit d'accéder à de nouvelles actions à des conditions privilégiées et définies à l'avance.

Les bons peuvent être adjoints soit à des actions (ABSA - Action avec bon de souscription d'action ) soit à des obligations (OBSA - Obligation avec bon de souscription d'action).

C'est lors d'une augmentation de capital que les BSA sont très souvent émis.

Financement de l'entreprise : les obligations

L'obligation est un titre de créances. Une obligation n'est pas une part du capital mais de dettes.

Une obligation permet à son émetteur de diversifier ses sources d'emprunts, et en particulier de ne pas dépendre exclusivement des banques.

Le revenu d'une obligation est un coupon.

Obligation convertible en action

  • Obligation qui peut être convertie en action. À échéance, l'obligation peut être convertible.
  • Cette conversion n'est pas obligatoire, sinon il s'agirait alors d'une obligation remboursable en action.

Obligation remboursable en action

  • La date de remboursement (initialement établie) de cette obligation peut être avancée par l'émetteur.
  • La valeur de l'obligation évolue constamment. L'investisseur peut donc encaisser des revenus en vendant une obligation plus cher que le prix d'achat. Il s'agit alors d'une plus-value. C'est une moins-value en cas de vente à un prix plus bas que celui de l'achat.
Levée de fonds

Levée de fonds : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les différentes étapes et la recherche d'investisseurs
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Principe

Sommaire

Qui peut faire une levée de fonds ?

Type d'entreprise pour une levée de fonds Leveur de fonds

Pourquoi lever des fonds ?

Financement de l'entreprise

Les étapes d’une levée de fonds

Investisseurs Valorisation de l'entreprise Pacte d'associés Montant

Avantage de l’ouverture du capital d’une entreprise à des investisseurs

Avantage de l’ouverture du capital d’une entreprise à des investisseurs

Inconvénients de l’ouverture du capital d’une entreprise à des investisseurs

Risque de dilution Dangers de la levée de fonds