Micro-entrepreneur en manque de fonds : penser au crowdfunding

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

Si vous êtes un entrepreneur trop petit pour intéresser les business angels mais trop important pour compter sur l'aide de vos proches, le crowdfunding va vous intéresser.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding est un système de levée de capitaux par lequel on fait appel à l'investissement privé des particuliers, qui commence à se développer dans l'Hexagone.

Comment fonctionne-t-il ?

Au travers d'une plate-forme spécialisée sur le web, un entrepreneur fait part de son projet à des investisseurs privés. Si ces derniers sont intéressés, ils investiront une somme minime qui, multipliée par un grand nombre d'investisseurs, suffira à lever les fonds nécessaires.

Comment se rémunèrent les investisseurs ?

Le crowdfunding peut prendre deux formes :

  • un prêt classique octroyé à l'entrepreneur : l'entreprise ayant levé les fonds rembourse les investisseurs selon les conditions convenues ;
  • une participation au capital de la société : dans ce cas, les actionnaires percevront des dividendes si bénéfices il y a, et si le conseil d'administration vote la répartition d'une partie de ces bénéfices.

Qui est concerné par le crowdfunding ?

Certaines entreprises ne sont pas assez innovantes pour attirer les business angels, ou bien leur potentiel de croissance n'est pas suffisamment intéressant pour se voir qualifier de start-up. Certains entrepreneurs ont déjà dépassé le stade de la création de sociétés « dans le garage des parents », et ont des besoins en investissements supérieurs à ce qu'ils pourraient récolter autour d'eux.

Le crowdfunding apparaît alors comme la meilleure solution pour :

  • éviter de négocier avec les banques ;
  • et surtout diminuer les risques.

Qu’en est-il des risques du crowdfunding ?

Au cas où les choses tourneraient mal, c'est-à-dire au cas ou la société ne dégagerait pas de bénéfices, elle ne serait pas en danger si elle s'est financée grâce au crowdfunding.

Effectivement, dès lors que les dirigeants ont choisi de proposer aux particuliers de devenir actionnaire, il ne peut pas y avoir de procédure de saisie sur les biens de l'entreprise.

Si vous êtes micro-entrepreneur ou projetez de le devenir, d’autres pages peuvent vous intéresser :

  • Lorsqu’on est micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur), on n’a généralement pas d’énormes besoins de financement : le financement par des proches, ou Love Money, peut alors être une solution.
  • En tant que micro-entrepreneur, la stabilité du CDI peut faire défaut dans une recherche de crédit immobilier. Consultez la fiche pratique Obtenir un crédit immobilier quand on est « non-salarié ».
  • Consultez notre page dédiée au micro-entrepreneur.
Levée de fonds

Levée de fonds : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les différentes étapes et la recherche d'investisseurs
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Types

Sommaire

L’autofinancement

Capacité d'autofinancement

Le capital-amorçage

Capital amorçage

Le capital-développement

Capital développement

L’introduction en bourse

Introduction en bourse

Ces pros peuvent vous aider